samedi 28 juin 2014

De vrais amours

Une belle complicité

Cette fratrie va bientôt avoir deux mois et ils sont de plus en plus sociables. Elinor, leur maman, essaye de prendre petit à petit son indépendance et se repose un peu loin d'eux. Leur maman étant moins présente, les chatons cherchent beaucoup notre affection et nos câlins. Dès qu'on entre dans leur pièce, ils courent vers nous, montent sur nos genoux et adorent quand on joue avec eux. Après les jeux, ils viennent se blottir contre nous pour s'endormir.

Blottis contre nous

Tous si adorables


  • Eddy (mâle, 890g) adopté

Attention j'arrive !
On se pose sur le lit et Eddy arrive vers nous. C'est un chaton plus calme que son frère Léo et sa soeur Fanny. Mais il est tout aussi joueur. Il n'hésite pas à essayer tout nouveau jeu tel que le carton arrivé la veille. Cet adorable chaton avec un caractère facile a trouvé une nouvelle famille qui viendra le chercher la semaine prochaine. Aucun doute, il recevra et apportera beaucoup d'amour !

Oh du carton !

Dodo avec ma soeur

Un beau regard

  • Willy (mâle, 900g) adopté

Sa position préférée

Willy est toujours le premier à grimper sur nos genoux. Ce chaton, toujours en quête d'amour et d'une personne contre qui dormir, a été le premier à séduire une nouvelle famille. Il est si affectueux que ce n'est pas une surprise !

Toujours contre nous

Dodo avec toi

  • Fanny (femelle, 900g) adoptée

En pleine action !

Fanny est une chatonne tricolore si belle ! Elle est pleine d'énergie. Il faut la voir courir après la balle avec son frère Léo ! Quand elle a fini de jouer et de dépenser toute son énergie, elle vient contre nous ou contre ses frère pour s'endormir. Fanny est très affectueuse.

Le carton : un jeu ou un endroit où dormir

Etre contre nous c'est du bonheur !

Si belle !


  • Kitty (femelle, 920g) adoptée



Kitty n'est pas la plus énergique mais c'est toujours la dernière éveillée ! Quelle petite coquine ! Elle n'hésite pas à aller mordouiller les oreilles de ses frères et soeurs quand ils sont endormis. Après les avoir embêtés, elle les rejoint contre nous pour s'endormir. Kitty adore les gratouilles sur son ventre et ronronne de bonheur dès qu'on lui en fait. La vidéo ci-dessous en est la preuve !
video


Prête à jouer avec le tunnel

Si mignonne !



  • Léo (mâle, 930g)  adopté

Un futur beau matou !

Léo est très malin. Il arrive à escalader sur les chaises et les bureaux. Après avoir vu ses exploits avec la balle, nous songeons à lui faire intégrer une équipe de foot féline ! Quel chaton joueur ! Bien qu'il soit plus indépendant que ses frères et soeurs, il reste très sociable et affectueux.



mercredi 18 juin 2014

A la recherche d'une nouvelle famille !



Notre deuxième portée de chatons est vraiment à l'aise dans leur environnement. Ils courent, s'amusent avec leur jouets ou avec leurs copains/frères/soeurs et nous suivent partout. Ils sont très attachants et si mignons. La seule chose qui leur manque est une nouvelle famille à qui donner tout leur amour et leur affection.

  • Willy (mâle, 645g) adopté


Willy est le plus petit ce qui ne l'empêche d'être aussi vif que les autres. Quand nous regardons la télévision à côté d'eux, il vient pour être sur nos genoux et recevoir des câlins. Ce petit minou blanc et tigré a donc droit à beaucoup de bisous et il adore ça !

Prêt à bondir sur le jouet

Au pays des rêves

  • Eddy (mâle, 650g) adopté


Eddy a une frimousse très rigolotte avec sa petite tâche blanche. Chez nous, nous craquons pour ces petites pattes blanches. C'est comme si, il avait trempé ses pattes dans un pot de peinture blanche. Eddy sait aussi user de ses beaux yeux pour nous charmer.

Un petit nez blanc

Oh ! Mais que se passe-t-il par ici ?

  • Fanny (femelle,710g) adoptée


C'est impossible de ne pas tomber sous le charme de cette petite tricolore. Si belle et si joueuse, elle a tout pour elle ! Elinore, sa maman, est gentille et la laisse jouer avec sa queue. Avec une maman aussi douce, chacun des chatons est sans surprise très affectueux et sociable.

Fanny joue avec la queue de sa maman

Fanny en train de jouer dans le tunnel

  • Léo (mâle, 715g) adopté

Léo et sa soeur Fanny
Ces chatons sont élevés avec tous leurs frères et soeurs et ça leur apporte beaucoup. Ils jouent, dorment, vont à la litière et mangent ensemble. Cette vie en communauté est bénéfique pour leur éducation. Notre petit tigré en est la preuve. Il est très à l'aise et épanoui dans sa vie. C'est aussi un chat très affectueux et joueur.



Oh ! Un paparazzi !

  • Kitty (femelle, 715g) adoptée


Notre petite Kitty a bien grossi. C'est maintenant la reine sur la balance ! Elle est aussi pleine d'énergie et adore tester tous les nouveaux jeux ! Après avoir bien joué, elle se pose et elle se laisse gratouiller le ventre en ronronnant.

Mais nous ne sommes jamais tranquilles ici !

La baballe !

Kitty dans le tunnel

mardi 17 juin 2014

Hector, Choukri et Serine : un beau sauvetage !

Comme toutes mes " aventures", cette histoire commence par un coup de fil mi Septembre 2014 : un passage fourrière est prévu dans une cité de Brétigny sur Orge. Aussitôt branle- bas de combat à l'ADAD: il faut mobiliser les troupes, téléphoner au Maire, envoyer des mails, arrêter ce trappage synonyme d'euthanasie, laisser intervenir les associations....beaucoup de bla bla , aucune action !
Moi je sors d'une grosse épidémie, beaucoup de chatons morts et surtout une énorme  facture vétérinaire, donc je ne peux pas entreprendre d'agir sur un gros site de chats.
Mais un soir, je reçois un mail d'Annick de la PDUA, elle veux intervenir à Brétigny, elle a obtenu des bons de stérilisation de la Fondation Bardot mais elle n'a personne dans son association pour trapper.
Je vais donc trapper à Brétigny. Sur place je rencontre Fabienne, une habitante du quartier qui nourrit les chats, ils sont là, au pied des immeubles, dans les buissons, ils paraissent beaux et en forme. Elle s'en occupe bien.
En 2 mois je trappe 10 femelles, 2 mâles et 3 chatons, les adultes sont stérilisés et identifiés à Juvisy, pris en convalescence chez moi et relâchés, les chatons sont pris en charge par la PDUA.
Le 3 Décembre, alors que j'essaie en vain de trapper une dernière femelle, Fabienne me signale des chatons avec 2 chattes à quelques blocs d'immeuble. Je n'ai pas vraiment envie d'y aller. Elle insiste beaucoup, elle vient de les découvrir, ils sont nourris par une autre dame.
En la suivant j'ai soudain sous les yeux un triste spectacle : 3 jeunes chats squelettiques, tremblants de froid, recroquevillés les uns sur les autres sur le bitume devant une porte de garage. Les 2 chattes sont sous des voitures. Je réussis à attraper à la main un premier chaton: Choukri , il est très mal. Les 2 autres chatons et les 2 chattes sont trappés sous les menaces et les railleries des petits caïds de la cité qui m'accusent de voler leurs chats.....



Les chatons sont immédiatement conduits chez le vétérinaire. Choukri est a 36°5 C, sa température devrait être de 38° C. Ses yeux sont tellement irrités par le coryza que les paupières inférieures saignent. Il a au moins 3 mois 1/2 et pèse 780 grammes ( il devrait peser au moins 1kg 5). Il est testé felv/fiv, bonne nouvelle: il est négatif.



Hector est lui aussi testé négatif, il pèse 1 kg.



Sérine est une furie, elle crache, mords, elle pèse 800 grammes mais complètement terrorisée elle attaque avec ses dernières forces.....en fait en arabe Sérine signifie: charmante!
Les 3 chatons sont dans un extrême état de maigreur, tous les trois sont atteints du coryza, leur poil est très sale.



Hector, Sérine et Choukri arrivent donc à la maison pour plusieurs jours de soins intensifs, placés sous lampe chauffante, nourris de Recovery, sous antibiotiques, de la pommade dans les yeux...
Ce n'est pas toujours facile de manipuler des jeunes chats sauvageons.
Au fil des jours, leur état s'améliore, ils prennent confiance, acceptent la main qui nourri et caresse. Sérine est la première à ronronner, ses progrès son fulgurants, elle joue, vient regarder la télévision à coté de nous . Choukri et Hector lui emboîtent le pas, ils sont guéris, ils ont bien grossi, leur poil est doux et brillant.



Ce sont de jeunes chats joueurs et câlins, certes un peu timides avec les nouveaux arrivants mais vite partants pour jouer avec le plumeau.
Sérine est la première a être adoptée fin Décembre, suivie par Choukri en Janvier et Hector en Février







En souvenir d' Itou

L’histoire d'Itou est tout d'abord une rencontre avec une fille formidable d'énergie et de dévouement : Virginie.
Notre rencontre date de 2012, travaillant au CNRS, elle remarque très vite les chats errants du site qui se reproduisent sans fin et nous contacte. Notre association intervient déjà sur toute la lisière du parc du CNRS pour nourrir et stériliser ces chats libres, mais l'aide de Virginie à l'intérieur du site nous donne enfin les moyens d'une véritable action de stérilisation.
Virginie passe du temps à photographier et à répertorier les chats.
Entre Décembre 2012 et Mars 2013 nous trappons et stérilisons 6 chats.
2 minettes très méfiantes et excessivement rusées évitent soigneusement de se faire attraper et malgré tous nos efforts....Elles sont pleines.
Remarquant qu'elles vont se réfugier dans le centre de Gif : rue Neuve et rue Amodru dans des jardins, nous faisons cette affiche et allons la diffuser dans les boites aux lettres des particuliers et chez les commerçants.


A notre grande surprise nous nous heurtons à un mur de mépris et d'indifférence.
Le patron de la crêperie, dans l'abri de jardin duquel Bella la chatte noire et blanche est réfugiée, nous interdit de la trapper disant que c'est la nature et qu'il ne veux pas qu'on stérilise la chatte.
Malgré tous nos arguments, bien qu'il ne s'occupe pas de la minette, il ne veux rien entendre.
Quand, quelques mois plus tard, Virginie trouve le chaton noir et blanc de Bella écrasé devant la crêperie  elle n'a pas eu le coeur de se présenter dans la salle de restaurant pour monter à cet imbécile ignorant que Dame Nature est bien cruelle.

Chez l'expert comptable, les employées reconnaissent les minettes. Elles ont vu Bella petite, c'est la fille de la siamoise, mais jamais nous n'avons été contactées.
Les 2 minettes mettent au monde leurs chatons fin Avril/début Mai.
Quand ses chatons sont assez grands, Bella les emmène aux points de nourrissage, ils sont 4 : 3 noirs et 1 noir et blanc, ils ont environ 2 mois et sont très méfiants.
Les jours et les semaines passent, les tentatives de trappage sont infructueuses, les chatons ne sont plus que deux.
Le 9, 10 et 13 Août Virginie réussit enfin à trapper Itou, Ibiza et leur maman Bella, ils sont tous les 3 stérilisés et identifiés. Je les garde ensemble en convalescence.

Itou retrouve enfin sa liberté
Itou, Ibiza et Bella au moment de leur relachage.
Itou continue donc sa vie de chat libre avec ses copains, sous la bienveillante surveillance de Virginie.



Puis en mai 2014, Itou disparaît une bonne semaine.Malgré les appels et les recherches de Virginie il ne vient plus manger, il est introuvable.
Le samedi 24mai, il est enfin là mais il miaule très fort, mange très peu et repart se cacher dans un abri en marchant avec beaucoup de difficultés. Virginie ferme doucement l'ouverture de l'abri avec un carton, ficelle le tout et va immédiatement chez le vétérinaire.
Itou est opéré immédiatement, le compte rendu de la vétérinaire est alarmant , Itou a eu l'arrière train et la queue profondément déchiquetés, certainement par un piège.
Voici le compte rendu: "abcès très profond de la croupe avec nécrose du tissu graisseux et des muscles intervertébraux lombosacrés => parage assez large et pose de mèche iodée pour 48 h
plaies sur la queue avec probable dévitalisation de l’extrémité de la queue et présence d'asticots : à surveiller (test sensibilité du bout de la queue si possible sous 48 h et amputation si aggravation)
inj rimadyl 0.24 ml + convenia 0.3 ml + buprecare 0.1 ml "


Le lendemain dimanche, rien d'alarmant mais la vétérinaire est pessimiste. Itou est sous morphine.
Le lundi la nécrose des tissus continue, la queue doit être amputé mais il n'a presque plus de tissu sain à l'arrière train pour pouvoir faire l'opération.
Mardi, Itou a 40 °C de fièvre, la nécrose continue, il ne réponds pas au traitement antibiotique.
Virginie va lui dire au revoir et Itou est endormi.
Nous ne réussissons pas toujours. C'est pour nous toujours une douleur, un sentiment d'impuissance et d'échec.
Malgré tous nos efforts et ceux de nos vétérinaires nous ne pouvons pas soigner et guérir tous nos protégés.
La facture vétérinaire d'Itou, bien que très modérée par notre vétérinaire, reste à payer. Toute aide sous forme de don à l'association est la bienvenue.


Linkwithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...